Étiquettes

, , , , , , ,

Ah les bricelets!! La pâtisserie familiale par excellence, présente sur la table au moment du café lors de chaque repas ou fête de famille. Une tradition fribourgeoise bien implantée dans notre famille.
A l’approche de la fête de la Bénichon, chez mes grands-parents, c’était des soirées entières qui étaient consacrées à sa confection. Toute la famille était mise à contribution. On allait chercher la crème double à la laiterie du village afin de la laisser rassir deux à trois jours, on empruntait également un ou deux fers supplémentaires.
Mon grand-père gérait la cuisson, ma grand-mère et les enfants s’occupaient de rouler les bricelets encore chauds autour de petits bâtonnets de bois.
Une cuillère de pâte, le fer à peine fermé , des vapeurs de kirsch et de biscuits chauds s’en échappaient, ces effluves embaumaient alors toute la cuisine.

Depuis quelques temps nous proposons de petits bricelets salés sur notre plateau de bouchées apéritives. L’occasion de profiter du fer à bricelet encore chaud pour confectionner quelques délicieux bricelets sucrés….

Les Bricelets Fribourgeois

Ingrédients:

  • 300g de Farine
  • 1pincée de sel
  • 25cl de vin blanc (Chasselas)
  • 25cl de double crème rassie (2 à 3 jours)
  • 2 cuillères à soupe de Kirsch
  • 200g de sucre

Préparation:

La pâte (la veille):
-Mélanger dans un saladier la farine, le sucre et le sel, former une fontaine.
-Ajouter le vin blanc puis la crème et enfin le kirsch en remuant afin d’avoir une pâte lisse.
-Laisser reposer au frais pour la nuit.
La cuisson:
-Préchauffer le fer à bricelet.
(Si nécessaire, le huiler légèrement à l’aide d’un papier absorbant.)
-Déposer une cuillère de pâte et refermer le fer.
-Le temps de cuisson est généralement d’une petite minute. Cela dépend du fer, quoiqu’il en soit le bricelet doit être doré, mais pas trop brun.
-Le retirer délicatement du fer et le rouler immédiatement autour d’un petit bâtonnet en bois.


Vous obtiendrez ainsi de délicieux bricelets friables comme il se doit!!
A conserver au sec dans une boîte en fer blanc.

Certains fers à bricelets sont des pièces de collection, les plus anciens datent du 16ème siècle. Pour ceux qui seraient intéressés, le musée Gruériens de Bulle en possède une belle collection.

 

A l’origine ils étaient munis d’un long manche pour éviter de se brûler, on cuisait alors les bricelets directement sur le feu ou sur la braise.
Gérer la cuisson était alors une autre paire de manches!

Publicités