Mots-clefs

, , , , , , ,

On commence l’année avec un dessert qui a déjà fait couler beaucoup d’encre… LA TARTE TATIN!
C’est que de nombreuses fables entourent cette tarte mythique qui se cuit « à l’envers » mais se déguste « à l’endroit »…

dsc_1603

Pourtant, il est difficile de 36-chats-marie-tatin2afaire plus simple puisque cinq ingrédients suffisent pour la façonner: des pommes, du sucre, du beurre, de la farine et du sel (juste une pincée). Et depuis plus de cent ans elle inspire les cuisiniers et pâtissiers aux quatre coins de la planète!

La Petite Histoire…

L’origine de cette tarte se situe en Sologne, plus précisément dans une petite commune du Loir-et-Cher, à moins de 200 km de Paris, le village de Lamotte-Beuvron.

hotel-tatin
Nous devons son nom à deux soeurs, Stéphanie et Caroline Tatin.
Ces dernières ont dirigé l’établissement familial, l’Hôtel Tatin (en face de la gare) de 1894 à 1906. Caroline, la plus âgée, recevait la clientèle, tandis que Stéphanie s’affairait en cuisine préparant notamment de fameuses tartes aux pommes fondantes et caramélisées.

OKLAMOTTE_BEUVRON_BAPTEME_DE_LA_ROSE

On raconte qu’un dimanche d’ouverture de la chasse, Stéphanie oublia la pâte et dans le feu de l’action, enfourna son moule garni uniquement de pommes et de sucre. S’apercevant de son oubli, elle rajouta simplement la pâte par-dessus les pommes et termina de cuire la tarte ainsi.

Alors, la fameuse Tarte Tatin naquit-elle d’un oubli, d’une maladresse ? Les sœurs firent-elles tomber la tarte avant de décider de la renfourner à l’envers pour la “rattraper” ?

Il semble que la réalité soit moins romanesque, la tarte « renversée » aux pommes ou aux poires serait en fait une ancienne spécialité régionale! Les soeurs Tatin l’auraient simplement rendue célèbre.

De l’espionnage gastronomique??

maximsC’est à cette époque que le propriétaire du Restaurant Maxim’s à Paris, un certain Louis Vaudable, découvre cette tarte lors d’un repas de chasse.
Sous le charme de cette savoureuse préparation, il demanda la recette qui lui fut gentiment refusée par les deux soeurs.
Il envoya alors un de ses pâtissiers à Lamotte-Beuvron. Celui-ci se fit passer pour un jardinier cherchant de l’embauche… et découvrit le secret de fabrication de cette fameuse tarte. Copieurs mais honnêtes, les Vaudale la baptisèrent « Tarte des demoiselles Tatin ».

C’est ensuite le célèbre critique culinaire Maurice-Edmond Sailland, dit Curnonsky « Prince des gastronomes » qui la fit passer à la postérité. Il publia la recette dans un de ses ouvrages, la diffusant ainsi à Paris et chez tous les fins gourmets. On raconte même qu’il inventa toute l’histoire, notamment la maladresse des soeurs Tatin, pour amuser les journalistes!

curnonsky

Curnonsky

Quoi qu’il en soit, Caroline et Stéphanie Tatin nous ont laissé un des desserts les plus célèbres de la planète!

Ce dernier est défendu depuis 1978 par la sympathique Confrérie « les Lichonneux de  la Tarte Tatin ». Ils se sont donnés pour mission, non sans humour, de « faire respecter la recette traditionnelle du fameux dessert des Demoiselles Tatin », de « combattre les malfaçons et autres abus culinaires » et de « critiquer les hérétiques »!

La recette dans quelques jours!

 

 

Publicités