Les Röstis, leurs origines, ma recette…

Après en avoir dégusté quelques-uns (des bons et des moins bons…) sur les pistes de ski ces derniers temps, j’avais envie de vous proposer ma propre recette de röstis!

DSC_0452

Tout en vous apportant quelques précisions…

On retrouve cette simple galette de pommes de terre aux quatre coins du pays avec plusieurs variantes. Selon les régions on verra s’affronter les partisans de la pomme de terre crue et ceux de la pomme de terre cuite et les adeptes du saindoux défier les disciples du beurre.  Mais au-delà de ces querelles,  on peut sans conteste affirmer qu’il s’agit d’un véritable plat national!

potatoes4

D’ailleurs son importance culturelle est avérée puisque l’on parle de « barrière de rösti » ou« Röstigraben » pour souligner les différences de mentalités entre la Suisse romande et la Suisse alémanique.

röstigraben mix et remix

Car ses origines sont bien alémaniques. Si le nom de rösti est Bernois il semble que c’est les Zürichois qui sont à l’origine de ces galettes de pommes de terre appelées jadis « brötlete herdöpfel »!
Autrefois, à la campagne, le souper (repas du soir) était souvent composé de pommes de terre bouilles accompagnées de fromage et de vin cuit (raisinée). On épluchait alors le restant de pommes de terre pour le rösti du lendemain matin. Et c’est ainsi qu’ils remplacèrent les bouillies servies habituellement au petit déjeuner. C’est donc accompagnés de café au lait que les röstis gagnèrent le coeur des Hélvètes!

DSC_0449

Il existe désormais quantités de variantes selon les régions de notre Pays. Ils peuvent être additionnés de fromage, d’oignons, de crème, de lard ou de cumin. Dans la version « Rösti mit Apfel » on mélange même 2/3 de pommes de terre à 1/3 de pommes fruit râpées…

Mais assez parlé, passons plutôt à la recette avec quelques astuces….

  • La variété de pommes de terre est très importante, je vous conseille des Agria ou une pomme de terre de type C (à chair farineuse) comme la bintje.
  • Cuire les pommes de terre en robe la veille (certains préconisent même de les cuire deux jours avant!)
  • Ne pas trop cuire les pommes de terre elles doivent rester bien fermes à l’intérieur.
  • Enfin mon petit truc pour avoir une galette bien homogène est de faire un mélange avec 2/3 de pommes de terre cuites en robe et 1/3 de pommes de terre râpées crues…

Ma Recette de Rösti

Ingrédients pou 4 personnes:

  • 900g de pommes de terre de type Agriaagria
  • 40g de beurre
  • 0,5dl d’huile de pépins de raisins
  • sel
  • Facultatif et selon votre choix, oignons hachés, lardons…

Préparation:

La veille:
Brosser et laver les pommes de terre. En déposer 600g dans une casserole, recouvrir d’eau froide et saler.
Amener à ébullition puis compter 25 minutes de cuisson. Les pommes de terre ne doivent pas être complètement cuites.
Laisser refroidir et conserver une nuit au frigo.Râpe à rösti

Éplucher les pommes de terre cuites et les pommes de terre crues, puis les râper à l’aide d’une râpe à röstis.
Faire chauffer votre poêle, puis y verser un filet d’huile pépins de raisin.
(Si vous désirez ajouter des oignons ou des lardons, c’est le moment! Les verser dans l’huile chaude et faire revenir rapidement).

DSC_0445
Ajouter ensuite votre mélange de pommes de terre râpées.
(Bien mélanger avec les lardons et les oignons)
Presser avec une spatule de façon à avoir une belle couche de 5 à 6 cm d’épaisseur (cela va se tasser durant la cuisson), puis saler.
Colorer à feu moyen durant 4 à 5 minutes puis ajouter 20g de beurre frais en petits flocons le long du rösti sur le pourtour de la poêle.

Ajouté à mi-cuisson, le beurre frais va apporter du goût et une belle coloration à votre rösti tout en évitant que les pommes de terre n’absorbent trop de matière grasse.DSC_0451

Poursuivre la cuisson encore 10 minutes à feu doux, de façons à obtenir une belle croûte bien régulière, puis retourner le rösti avec un couvercle ou une assiette.
Remettre sur un feu moyen et ajouter les 20g de beurre restant et poursuivre la cuisson 10 minutes encore. Lorsque la deuxième face est bien dorée, égoutter et servir!

Une recette pas compliquée, mais comme toujours en cuisine tout est question de détails!

C’EST PAR ICI POUR IMPRIMER MA RECETTE DE RÖSTI!

Publicités

47 commentaires sur “Les Röstis, leurs origines, ma recette…

  1. Je me réjouis de tester cette recette. Il y a effectivement toutes sortes d' »écoles » du rösti et je n’ai pas encore trouvé de recette satisfaisante. J’ai bien testé la solution de cuire les patates la veille, 20 minutes à la vapeur, mais ça m’a quand même fait des röstis type galette de pomme de terre purée 😦 alors je vais tester la version mélange cuit/cru … merci de partager ce grand classique

    J'aime

  2. A la maison, quand c’est l’homme qui cuisine, c’est avec des patates crues et souvent avec bien trop de graisse … (beurre à rôtir et beurre). Quand c’est moi, toujours avec des patates cuites et moins de graisse. Quand j’étais enfant, un soir c’était des « rondes » (robe des champs) et automatiquement un ou deux jours plus tard, c’était des roestis.
    Ce que j’aime beaucoup, c’est mettre gratiner au four la galette recouverte de fromage à raclette. Une belle salade et c’est le paradis.
    Simple mais efficace.
    verO

    J'aime

  3. La photo me rappelle les röstis préparés par feue ma mère il y a fort longtemps : la galette était toujours dorée … je suis émue

    Mille mercis de partager votre savoir-faire.

    J'aime

  4. Enfin une recette de röstis qui tient ce qu’elle promet !! J’ai été trop souvent frustré par des röstis trop gras ou pâteux.

    Les röstis selon cette recette vraiment facile à réaliser (quand on sait comment faire) sont aérés, dorés et croustillants à souhait : merci Stéphane !!

    J'aime

  5. Bonjour et merci pour le partage de vos belles recettes ;))

    avant de cuisiner ces röstis, je m’interroge sur le râpage des pommes de terre cuites ==> même si elles sont peu cuites, n’y a -t-il pas risque de difficulté à cette étape, que cela fasse purée ?

    amicalement, Anne-caroline

    J'aime

    • Bonjour Anne-Caroline,

      Normalement avec la bonne râpe, la bonne cuisson et SURTOUT la bonne variété de pommes de terre il n’y a pas de problème. Mais il faut bien respecter la cuisson et le choix de la pomme de terre.
      Bonne journée!

      J'aime

      • merci. En effet, le mélange cuit/cru est certainement plus subtil que les recettes habituelles, tout cru. Cordialement

        J'aime

  6. Bonjour cher Monsieur
    Tout à fait fortuitement, j’ai découvert votre blog.
    Cela me réjouit pleinement.
    Merci de m’accepter dans le cercle de vos lecteurs.
    Bien amicalement de ma Côte d’Azur. Chris 06

    J'aime

  7. Merci pour cette chouette recette qui qui saura réchauffer l’ambiance de nos froids matins d’hiver. Nous l’avons officiellement adoptée!

    J'aime

  8. J’étais justement en train d’étudier si cuit ou cru … Le compromis 2/3 1/3 me semble très intéressant, merci. Si c’est top, j’adopte ta recette. A+

    J'aime

  9. Joli site de cuisine, bravo! Je me demande comment je peux faire pour servir des röstis rapidement à 40 personnes, sans devoir avoir 40 poêles sur 40 plaques? Quel est la meilleure manière de faire ? Est-ce que je dois précuire des röstis, les laisser au frigo et les réchauffer au four ou à la poêle avant le service?

    J'aime

    • Le plus simple est de les cuire et les terminer complètement à l’avance. Vous les mettez ensuite sur des plaques allant au four, au moment il suffira de les réchauffer dans un four à 180-200 degrés.

      J'aime

      • Merci pour ce retour express !!!
        Qu’en est-il de la conservation entre le moment ou les röstis sont cuit et le moment ou je les met au four. Puis-je les mettre au réfrigérateur si je prépare mes röstis 1-2 jours avant ? Puis-je les mettre au congélateur si je prépare mes röstis 1 semaine avant ? Combien de temps devrais-je les réchauffer dans le four ?
        Désolé de vous bombarder de questions, mais je suis un novice du rösti de La Côte (Nyon) 😉

        J'aime

        • Le mieux serait quand même de les faire le jour même!
          Même si les faire à l’avance et les réfrigérer ou les congeler ne devrait pas poser trop de problème, mais le résultat ne sera pas aussi bon, il n’y a pas de miracles!
          Quand au temps pour les réchauffer, une dizaine de minutes devraient suffir, mais tout dépend du four et du nombre de rösti à l’intérieur.
          Bonne journée

          J'aime

        • Juste une petite info, la pdt ne se congele pas, essayez sa vous donnera un truc tout compact et immangeable..

          J'aime

        • Bonjour, en tant que spécialiste des röstis (Franc-Comtoise et petite fille de Suisses!!!:) je vous déconseille de congeler des röstis (donc à base de pommes de terres cuites). En revanche, les galettes de pommes de terres (à base de pdt crues de congèlent très bien une fois cuites.

          J'aime

  10. Complètement d’accord que le plus frais, le mieux! Mon challenge est de trouver comment faire le mieux en peut de temps pour le plus grand nombre. Merci en tout cas pour ces quelques pistes de réflexions et à force de voir les belles et bonnes choses que vous faites, je suis persuadé qu’on va se croiser dans un future proche dans votre établissement qui donne envie! Bon week end 🙂

    J'aime

  11. Merci pour cette belle recette de rösti …miam,miam….à faire la saine prochaine 😜

    J'aime

  12. Ping : Les rösti – Miniloupiote

  13. super recette la vraie de vraie comme en suisse
    maintenant sur la cote d azur un super regal de souvenir

    J'aime

  14. cest rigolo comme on apprécie les röstis sur la côte d’azur…ma fille habite Bulle , m’a fait goûter et; depuis c’est adopté !!! nous adorons ça ! Merci chef pour cette super recette.

    J'aime

  15. Bonsoir Stéphane…
    A la recherche d’une recette je suis tombé sur votre site….Très intéressant… Et si on veut ajouter une tomme vaudoise dessus, comment procède-t-on..??
    – Préparer la tomme au four et disposé dessus au dernier moment…??
    ou presque terminer la cuisson du roesti, puis le mettre au four avec sa tomme disposée dessus….
    Merci et bonne soirée..
    Cordialement

    Georges, Monts de Corsier VD

    J'aime

    • Bonsoir Georges,
      Vous pouvez en effet mettre la Tomme dessus en fin de cuisson ou alors, un peu plus compliqué, paner la tomme.
      Il vous suffira de la passer successivement dans la farine, le jaune d’œuf, puis la chapelure et de la faire dorer doucement à la poêle en prenant garde de ne pas la percer!

      J'aime

  16. Ma famille maternelle est dauphinoise et nous faisions des « rapilles » autre terme pour désigner vos röstis. Je m’empresse de réaliser votre recette avec une partie en PdT pré-cuites. Merci pour votre partage.
    Daniel

    J'aime

  17. Génial votre article tendant à intégrer beaucoup d’idées à propos des röstis (dont petit Suisse romand je suis fan depuis l’âge de 5 ans au moins, et aidé à en faire puis faits depuis 1966. J’avais oublié un peut cette recette mais… je recommence demain et dès que je puis remettre la main sur des bintjes ou autres bien adaptées. Si facile, si bon, accompagnant tant de plats ! Ou même en plat principal avec ou sans œuf ou truc autre, une salade p.ex..

    Merci pour la promotion de ce plat-phare que je n’ai pas pratiqué les derniers temps mais vais m’y remettre très vite!

    olivier Strasser, Genève

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :