Mots-clefs

, , , , , , , , ,

Académie culinaireIl y a quelques jours, j’ai été  intronisé au sein de la Prestigieuse « Académie Culinaire de France ».
Ce fut une belle cérémonie organisée par le président de l’antenne Suisse, Benoît Violier dans son Restaurant de l’Hôtel de Ville à Crissier

Alors c’est très bien me direz-vous, mais de quoi s’agit-il exactement?

Mon intronisationC’est tout simplement la plus ancienne association de Chefs de Cuisine et de Pâtisserie au Monde. Elle est composée de plus de 900 membres répartis dans 27 pays et cinq continents, dont le but est de défendre, valoriser et perfectionner l’Art Culinaire Français à travers le Monde.

Alors vaste programme… mais saviez-vous que cette noble association a été fondée par un cuisinier… Suisse en la personne de Joseph Favre. 

Joseph FavreEt le parcours de ce Valaisan mérite que l’on s’y attarde quelques instants puisque Joseph Favre est un véritable monument!

Cuisinier et théoricien de la cuisine française, il est à l’origine de sa démocratisation et l’un des tout premiers journalistes gastronomiques.

Contemporain d’un autre Valaisan célèbre, César Ritz, il est né en 1849 à Vex dans le Val d’Hérens.

Vex

Très jeune, il rêve d’être médecin mais se retrouve apprenti cuisinier dans un hôtel à Sion. Ensuite il sillonnera l’Europe cuisinant de Paris à Londres en passant par Wiesbaden, Berlin et Genève…

Plus tard  Joseph Favre n’oublie pas son attrait pour la médecine, il est convaincu des bienfaits de l’alimentation sur la santé. Et proclame que le meilleur médecin de l’homme est sa nourriture se mettant à dos une bonne partie du corps médical de l’époque.
En avance sur son temps, il dénonce les excès de la table, du tabac ou de l’alcool qui selon lui ne font que détruire la santé!
Il promeut déjà une cuisine saine qui ne peut qu’apporter longévité, bien-être et harmonie.

dictionnaire-universel-de-cuisine-pratique

Fort de ces réflexions, il commença  par publier le premier journal culinaire écrit par un cuisinier, «La Science Culinaire» qui fut imprimé à Genève dès 1877.


Ce journal suscita une telle émulation dans le monde culinaire de l’époque qu’il crée en 1879 «L’Union Universelle pour le progrès de l’Art Culinaire».
Par la suite 80 sections sont formées dans le monde dont l »Académie de Cuisine » de Paris en 1883.


Ces sections sont chargées de promouvoir la cuisine française et ses techniques à travers la planète, mais aussi de collecter les progrès et autres évolutions inhérentes à l’Art culinaire.
En 1888 cet « Union Universelle » devient l’  «L’Académie Culinaire de France».

Dès lors, Joseph Favre, qui était désireux de faire partager ses connaissances sur l’alimentation aux familles qu’elles soient de haute société ou plus modeste, se consacra à l’écriture de son futur dictionnaire.

dictionnaire universel

En 1894 paraît la première édition du «Grand dictionnaire Universel de cuisine pratique» en quatre volumes. Il reste aujourd’hui encore un ouvrage de référence. Ce fut même l’ouvrage de base lors de la rédaction du premier Larousse Gastronomique.

Les quatre volumes...

Au-delà de ce dictionnaire, nous devons bien plus à Joseph Favre:
Il est à l’origine des concours de cuisine et des expositions culinaire, mais aussi de nombreuses écoles de cuisine.
Il reste un exemple pour la profession par son enthousiasme, son investissement et son esprit d’initiatives…

Les dernier membre intronisés à l'antenne Suisse de l'Académie

Et pour conclure voici une citation de Joseph Favre qui est à méditer!

N’oubliez jamais qu’on s’attire plus d’ennemis en faisant du bien à l’ingrate humanité qu’en lui faisant du mal, sa tendance naturelle étant la perversion, mais n’oubliez pas non plus que l’on supporte avec une douce satisfaction les calomnies lorsqu’on ne fait que du bien.
C’est avec un sentiment de générosité, que vous devez vous armer pour convaincre vos collègues et les amener à une appréciation plus juste et plus saine de la cause que nous défendons.

(Extrait de sa lettre de démission du poste de secrétaire général de l’académie)

Publicités