Et la Cuisine Brésilienne, ça vous parle?

BrésilAprès avoir découvert quelques délices de la cuisine Kényane de Mbeyu durant l’hiver, je vous propose pour l’été un superbe plat d’origine Brésilienne qui sent bon les vacances:

La Moqueca de Peixe

Moqueca de Peixe

Un plat délicieux, vite préparé et facile à cuire!
Comme le Kuku Wa Nazi, on doit cette recette à un membre de notre équipe pour le moins cosmopolite!

M. Rafael Colella GomesIl s’agit de Rafael Colella Gomes,
un cuisinier brésilien (il vient de São Paulo) qui a débuté dans ma brigade il y un peu plus d’un an.
Il nous a déjà fait découvrir la fameuse feijoada, mais aujourd’hui c’est un plat à base de poisson, poivrons, lait de coco, coriandre que l’on vous propose.

J’ai dû adapter quelque peu la recette avec certains produits que l’on va trouver plus facilement sous nos latitudes…

badejo

Par exemple le poisson utilisé à la base est le Badejo ou alors le Caçao une sorte de petit requin, ils utilisent également de l’huile de palme!

Ce qui n’est pas évident à trouver à l’épicerie du coin! J’ai donc remplacé le poisson par du cabillaud qui aura l’avantage d’être moins sec que le requin et une bonne huile d’olive ira très bien.

La Moqueca de Peixe

Ingrédients pour 4 personnes:

  • 500g de filet de Cabillaud
  • 1 poivron rouge
  • 1 poivron jaune
  • DSC_14391 oignons
  • 2 gousses d’ail
  • 1 petit piment rouge (ou plus selon les goûts)
  • 2 tomates
  • 1 botte de coriandre fraîche
  • 2dl de bouillon de légumes
    ou fumet de poisson
  • 2dl de crème de coco
  • 1 citron vert
  • QS poudre de graines de coriandre
  • Huile d’Olive (ou de Palme…)
  • Sel
  • Friture d’ail, de rouelles d’oignons et de feuilles de coriandre pour la garniture (facultatif)

Préparation:

Le poisson marinéTailler le filet de cabillaud en escalope d’une bonne épaisseur. Mariner ce poisson avec un peu d’huile d’olive, une pincée de poudre de graines de coriandre, un zeste de citron vert râpé et quelques goutte de jus de citron vert. Réserver au frais pendant 30 minutes environ.

Éplucher les poivrons, l’ail et les oignons, puis les émincer.
Épépiner le piment et le hacher.
Plonger les tomates 30 secondes dans l’eau bouillante, retirer la peau.
Les couper en deux, épépiner et détailler la chair en petits dés.

Tous les ingrédients sont prêts à cuisiner

J’utilise un plat en fonte qui me permettra de cuisiner  puis de présenter le « Moqueca de Peixe ».  A défaut utiliser une poêle qui peut aller au four. Éviter cependant les plats en pyrex, ils supportent mal d’être chauffé sur la plaque ou le gaz.

Cuisson:

Faire suer à petit feu directement dans le plat les oignons, l’ail et les poivrons. Saler et ajouter le piment haché ainsi qu’une généreuse pincée de poudre de coriandre. Rajouter la tomate concassée et mijoter quelques instants. Lorsque les poivrons sont presque cuit, retirer du feu.

Déposer sur le dessus les escalopes de poisson marinées, préalablement salées et mouiller avec une petite louche de bouillon de légumes. Cuire dans un four préchauffé à 180°C pendant 10 minutes environ. Arroser avec un filet de crème de coco et remettre 5 petites minutes au four.
Terminer avec en râpant un zeste de citron vert sur le dessus et parsemer généreusement de coriandre fraîche ciselée. Garnir avec les petites fritures et servir immédiatement.

Appétissant non?

Les temps de cuisson sont à titre indicatif. Tout dépend du poisson, du plat utilisé ou encore du four…

A déguster sur une terrasse avec un petit verre de Sauvignon… Je vous conseille à se propos le sauvignon gris du « Domaine de la Comtesse Eldegarde » de Nicolas Bonnet à Satigny (Genève).
Bon, ce n’est pas facile à s’en procurer je vous l’accorde, mais essayez ici…

Publicités

8 commentaires sur “Et la Cuisine Brésilienne, ça vous parle?

  1. Jolie recette merci. Je me propose de le manger froid ou à peine tiède par une chaude journée d’été.

    J'aime

  2. Excellente recette.
    Juste deux modifications :
    – les poivrons et les oignons encore croquants,
    – le lait de coco ajouté aux légumes avant de poser le poisson dessus et cuisson au grill 5 minutes seulement.
    Merci et bonne journée

    J'aime

    • Je vous remercie pour ces quelques remarques.
      En effet lorsque Rafael a réalisé la recette pour la première fois, les oignons et les poivrons étaient croquants. C’est moi qui ai adapté cette recette selon mes goûts personnels!
      Et concernant la cuisson, comme je l’ai mentionné, cela va dépendre du four ou du grill, du poisson et du plat utilisé.
      Après comme toutes les recettes traditionnelles, il y a quantité de versions…l’essentiel étant de (se) faire plaisir! 🙂
      Merci PascalH et bonne journée!

      J'aime

  3. Bonjour,

    Je viens de faire à nouveau votre recette avec des amis.
    Tous enchantés, et je leur transfère votre recette.
    (pour pimenter j’utilise le sambal oelek que je dose mieux)
    Bonne journée

    J'aime

    • Merci de faire suivre la recette!
      J’aime bien le sambal oelek également. Actuellement à la carte du Restaurant, nous faisons des gnocchi à la ricotta pimenté de sambal oelek!
      Bonne soirée

      J'aime

  4. Bonjour Chef,

    L’huile de palme ne peut-être remplacée par de l’huile d’olive. C’est la saveur très particulière du fruit du palmier mêlée à celle du coco qui fait toute la différence dans la muqueca. Sans vouloir offenser o Chefe Rafael, préparer une muqueca à l’huile d’olive c’est comme cuisiner une bouillabaisse au saindoux (et tant qu’on y est avec des fish-sticks), ou remplacer l’ail de l’aïoli par du poireau.

    L’huile de palme se trouve facilement sur internet ou dans les boutiques qui vendent des produits importés des îles, elle est conditionnée en petite bouteille transparente de 300 ml. L’huile de palme au Brésil s’appelle le « dendé », elle est fluide et ne contient aucune pulpe (contrairement à celle produite en Afrique et en Indonésie).

    Notez qu’on l’utilise aussi comme offrande dans le rituel du Cadomblé (vaudou brésilien), et je vous déconseille de froisser les esprits en leur offrant à la place, … de l’huile d’olive !

    J'aime

    • Bonjour,
      Super toutes ces précisions!
      Mais je vous rassure, la première moqueca cuisinée par Rafael a bien été préparée avec une huile de palme rapportée par ses soins du Brésil!
      C’est moi qui ai pris l’initiative de la remplacer par de l’huile d’olive pour la publication de la recette sur mon blog. Uniquement dans un souci d’accessibilité. Je n’avais pas l’intention de dénaturer ce magnifique plat brésilien, mais seulement d’encourager les lecteurs à réaliser cette recette en simplifiant le choix des ingrédients.
      Je vous remercie pour ces renseignements concernant cette surprenante huile de Palme. Même si les médias européens se contentent de nous parler de sa version industrielle… (Qui n’a absolument rien à voir avec le produits dont nous parlons aujourd’hui!)
      Merci et toute mes excuses aux Esprits!!

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :