Après le sirop d’érable, je reviens sur un autre souvenir de ces quelques années passées en Amérique du Nord:

L’OREO®

Un biscuit mythique en Amérique qui fête ses 100 ans d’existence cette année et commence a envahir nos supermarchés.  Créés en 1912 par Nabisco, fabriqués dans le district de Chelsea à New York, ils étaient vendus dans une épicerie d’Hoboken, dans le New Jersey, de l’autre côté de l’Hudson. Un peu plus grands à l’époque, composés de deux biscuits au chocolat et garni de meringue citron ou vanille, le succès fut immédiat. En 1920 ils abandonnèrent la saveur citron et en 1952 l’Oreo acquit sa forme actuelle.

Depuis il se décline sous toutes sortes de formes, à tous les parfums, en  crème glacées, tasses, jouets, livres pour enfants, Barbie avec sac shopping Oreo…

Pas moins de 490 milliards d’Oreos ont  déjà été consommés et ce dans plus de 100 pays. Ce qui en fait le biscuit le consommé au monde et rapporte à Kraft, le propriétaire de la marque, la Bagatelle d’1,5milliards de dollars par an.

Le but n’est pas de faire l’apologie d’un biscuit industriel, mais de partager avec vous une recette inspirée de ces fameux Oreo. Ramenée du Canada elle fait  le bonheur de ma fille à l’heure du gouter! Voici un avant-gout en image et la suite pour la fin de semaine…

On se retrouve autour de ce Jersey Bleu avec une recette. Je vous le propose  sous forme de focaccia à l’oignon. Une recette végétarienne qui, accompagnée d’une salade, peut faire un joli repas en attendant l’été.

C’est évidemment adaptable avec d’autre fromage bleu pour autant qu’il ne soit pas trop corsé.

LA FOCACCIA AUX OIGNONS DOUX ET JERSEY BLEU

Ingrédients:

La pâte:
  • 15g de levure
  • 2dl d’eau
  • 10g de sel
  • 1dl d’huile de noix
  • 1 oeuf
  • 500g de farine
Garniture:
  • 2dl de crème double
  • 2pces oignons doux
  • 200g de Jersey Bleu
  • Cerneaux de noix
  • 2pces d’endives
  • Huile de noix
  • Sel, poivre du moulin, muscade
Préparation:
 
La pâte:
 
-Diluer le sel et la levure dans l’eau tiède.
-Ajouter l’oeuf et l’huile de noix, mélanger. Incorporer la farine et pétrir afin de faire entrer de l’air dans la pâte.
-Former une boule, recouvrir d’un linge et laisser pousser dans un endroit tempéré.
-Après deux heures  rabattre la pâte, puis l’abaisser à 1cm d’épaisseur environ.
 
Garniture:
 
-Effeuiller les endives, tailler en très fine julienne et réserver dans l’eau glacée additionnée de quelques gouttes de jus de citron.
-Trancher les oignons en fines rouelles à l’aide d’une mandoline.
-Couper le fromage en tranches de 0,5cm environ.
 
Montage:
 
-Napper l’abaisse de pâte d’une fine couche de crème. 
-Recouvrir la focaccia avec les rouelles d’oignons en les chevauchant légèrement.
-Masquer à nouveau d’une fine couche de crème et assaisonner. Attention de ne pas trop saler, car le fromage s’en chargera.
-Cuire 15 minutes dans un four préchauffé à 220°C.
-A la sortie du four,recouvrir de tranches de Jersey bleu, parsemer de cerneaux de noix et remettre au four quelques minutes afin de faire fondre le fromage. 
-Egoutter les endives, les assaisonner d’huile de noix,en parsemer la focaccia et donner un bon tour de moulin à poivre.
 

Outre la salade je vous conseille un vieux chasselas en accompagnement, tel que le Dézaley « Médinette » Grand Millésime 2000 du Domaine Louis Bovard à Cully.

Depuis une année maintenant, j’ai pris le parti de présenter sur mon plateau de fromage uniquement des Fromages Suisses au Lait Cru. Au fil des mois, j’ai réuni un bel assortiment de fromages parfois (trop) méconnus, souvent exceptionnels. J’ai donc décidé de vous en présenter quelques uns au fil des mois sur ce blog.

Voici le fromage du jour, Le Jersey Bleu. Produit par un singulier personnage, Willi Schmid, installé à Lichtensteig dans le canton de Saint-Gall au coeur du Toggenburg. Très créatif, perfectionniste, les paysans qui lui apporte le lait prétendent qu’il est capable de savoir si les vaches ont changé de prairie juste en goûtant le lait. C’est en effet comme ça que, chaque matin, il choisit quel fromage il va produire en fonction des caractéristiques du lait du jour.

Pour le jersey Bleu, il utilise uniquement du lait de vache Jersiaise. Qui ont la particularité d’avoir un faible rendement mais de produire un lait très riche en matières grasses, que l’on retrouve d’ailleurs à plus de 55% dans ce fromage. Moulé en forme conique plate d’1,7kg, il est vieilli 9 à 10 semaine en cave. Très crémeux il pourrait faire penser à un Gorgonzola, avec cependant un peu plus de finesse (selon moi)…

A noter encore que ce fromage à été élu « World’s Best Jersey Cheese 2010″ par le Royal Jersey Agricultural & Horticultural Society! Rien que ça!

Je vous proposerai une recette prochainement. Mais sachez qu’il est également (et surtout) délicieux à manger à la main avec un vieux Porto, un vin de « Banyuls » ou même un vin blanc sec selon les goûts de chacun. Précisons aussi que vous trouverez ce fameux fromage à  « La Laiterie Pasquier » à Blonay, entre autres !

(P.S Pour simplifier le classement des articles je vais publier les recettes à part.)

  Celle au Jersey Bleu se sera pour bientôt!

Bocuse d’Or Europe 2012

Dès aujourd’hui à Bruxelles, débute la Sélection Européenne du Bocuse d’Or. Cette épreuve verra s’affronter 20 pays, représentés par les lauréats des sélections nationales. Mais seulement 12 d’entre-eux accèderont à la finale Mondiale du Bocuse d’Or 2013 à Lyon…

Pendant 5h35, dans les boxes de cuisine, orientés face au public et avec le soutien de leur commis, les candidats doivent réaliser un plat viande et un plat poisson. Les thèmes sont imposés. Pour la viande, il s’agit de deux Poulets Fermiers à pattes bleues Label Rouge d’ 1,7 à 2kg et pour le poisson de 7 Soles de 600g à 800g et 1kg de crevettes grises.

Le Tout servis pour 14 personnes, dressé entièrement sur un plat et comprenant au minimum trois garnitures en dehors de la viande et du poisson. Le plat de viande doit être présenté après 5h00 de compétition et le poisson 35 minutes plus tard.

Après avoir vécu cette expérience en tant que candidat en 2008 à Stavanger et en 2009 à Lyon, j’ai aujourd’hui  une grosse  pensée  pour Téo Chiaravalloti. Sous-Chef de Dario Ranza à la « Villa Principe Leopoldo » de Lugano, il défendra les couleurs de la Suisse demain (mercredi 21 mars) à 9h30. Donc  la présentation de ses plats aura lieu à 14h30 et 15h05.

Vous pouvez suivre ces épreuves aujourd’hui et demain en direct sur www.bocusedor.com/web-tv.

Alors Bonne Chance à toi Téo et surtout profite de ces moments uniques! Cuisiner dans une telle ambiance, c’est inoubliable!

(Pour celles et ceux qui désirent en savoir plus au sujet de ce concours, voici le dossier de presse (PDF) avec l’historique, la liste des candidats, les heures de passage etc…)

Ce soir la 2500ème visite sur ce blog en moins d’un mois

 Merci à tous d’être au rendez-vous! J’ai d’ores et déjà hâte de partager d’autres billets avec vous!

%d blogueurs aiment cette page :