Sirop de fleurs de taconnet ou tussilage…

Avec le retour des beaux jours, je repars à la cueillette d’herbes et de fleurs qui vont agrémenter les plats des prochaines cartes du restaurant.
Aujourd’hui, je vais vous parler d’une des toutes premières plantes que l’on trouve à la fonte des neiges, les fleurs de tussilage, appelée « taconnet » en Suisse Romande…

 

En effet, aux prémices du printemps, si vous voyez des fleurs jaunes ressemblant au pissenlit au bord des chemins forestiers, c’est probablement du tussilage. Ces deux plantes sont d’ailleurs de la même famille tout comme la camomille ou les marguerites.

Depuis longtemps déjà, on connaît les bienfaits de ces petites fleurs jaunes. On les cueille et on les utilise notamment en infusion et en sirop en cas de toux ou de bronchites. D’ailleurs son nom « Tussilage » provient du latin tussis, « toux » et de agere, « chasser »!

Les feuilles, qui apparaîtront plus tard dans l’année, seront excellentes sous forme de quiche ou de beignets.

Pour ma part j’aime bien utiliser les fleurs pour parfumer des sauces qui vont relever les chairs fines des poissons du Lac. Mais nous en faisons aussi un délicieux sirop qui nous permet de proposer un Kir original au moment de l’apéritif ou de réaliser un délicieux sorbet.

Mais avant de passer à la recette, une dernière précision… Comme souvent avec les plantes sauvages, il y a des précautions quant à leur utilisation. À haute dose, le tussilage peut causer des troubles hépatiques, il est donc déconseillé d’en consommer trop régulièrement. Les plantes sauvages sont diverses et variées, il ya suffisamment de choix pour varier les plaisirs!

Le sirop de fleurs de tussilage


Ingrédients:

  • 500gr de fleurs de tussilage
  • 2lt d’eau de source ou eau filtrée
  • 1kg de sucre
  • 1 jus de citron

Préparation:

Amener l’eau filtrée à ébullition. retirer du feu et y plonger les fleurs de tussilage. Couvrir et laisser infuser une nuit à température ambiante.
le lendemain filtrer l’infusion. Ajouter le sucre et le jus d’un citron, puis cuire doucement jusqu’à l’obtention d’un sirop.
mettre en bouteille et stériliser.

Le sirop ainsi obtenu se conserve plusieurs mois dans un endroit frais, à l’abri de la lumière.
On peut l’utiliser avec de l’eau sous forme de sirop ou pour parfumer un Kir par exemple. Il est également possible de l’utiliser avec un dessert au fraises.
Libre à vous de vous amuser, testez d’autres utilisation et partager-les!

 

 

Publicités

2 commentaires sur “Sirop de fleurs de taconnet ou tussilage…

  1. Bonjour et merci du partage de cette délicieuse recette! C’est trop tard pour cette année, mais je vais la garder pour l’hiver prochain… Si j’ai bien vu votre photo, il faut simplement couper la tige juste sous la petite tête de la fleur, sans obligatoirement enlever les petites feuilles vertes (ou sépales)? Merci de toutes vos infos toujours très intéressantes, je les lis à chaque fois avec plaisir!

    J'aime

    • Merci pour le retour, vous avez bien vu comment les cueillir…
      Et si vous prenez un peu de hauteur, il est encore temps. Pour ma part j’en ai encore cueilli hier vers 1200m d’altitude.
      Bon week-end!

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :