Étiquettes

, , , , , , , , , , , , ,

Pour une recette de crêpes, il faudra attendre demain!
Mais aujourd’hui c’est la chandeleur et entre nous, je dois avouer que je ne l’ai jamais vraiment fêtée.  Alors c’est quoi la Chandeleur? Cette fête chère à toutes les crêperies est-elle moins populaire en Suisse qu’en France?
C’est possible… mais son histoire est plutôt passionnante!

 

La petite Histoire…

Si la Chandeleur est aujourd’hui une fête essentiellement catholique, ses origines sont lointainespaïennes et intimement liées à la fin de l’hiver et aux jours qui se rallongent. Car depuis la nuit des temps, Romains et celtes organisent des fêtes pour célébrer le retour de la lumière et solliciter une année prospère. 

Aux alentours de mi-février, les Romains avaient l’habitude de fêter un certain Lupercus, Dieu de la fécondité et protecteur des troupeaux. (les fête des lupercales). Quant aux Celtes, afin de célébrer la fin des jours les plus sombres de l’année et la Déesse Birgit, ils organisaient les fêtes d’Imbolc.
Mais dans les deux cas, c
‘était l’occasion de feux de joie et de processions avec torches et flambeaux jusque dans les champs afin d’attirer la protection sur les troupeaux et de favoriser les futures semences.

Par ailleurs, vers la fin du mois de janvier, différentes régions d’Europe célébraient l’Ours ou plus précisément la fin de son hibernation. On le guettait alors à la sortie de sa tanière afin de prédire le temps.
Aujourd’hui encore, on retrouve des traces de cette coutume aux États-Unis et au Canada puisque 
le 2 février on fête non pas la chandeleur, mais le « Jour de la Marmotte »!

À l’arrivée du Christianisme, l’Église chercha à éradiquer ces cultes païens.
Pour ce faire, le pape Gélase Ier créa la fête des chandelles (Chandeleur) 

C’est ainsi que dès le 5ème siècle, les flambeaux sont remplacés par des chandelles. Désormais le 2 février, on célébrera la présentation de l’enfant Jésus au Temple de Jérusalem. 

 Et les crêpes dans tout ça?

Eh bien on les retrouve dans toute l’histoire!
L
ors des Lupercales, les Romains faisaient l’offrande de gâteaux de blé pour favoriser la nouvelle récolte. Chez les Celtes on commençait les semailles d’hiver et on se servait de la farine restante pour confectionner pains, galettes et crêpes. Quant au Pape Gélase Ier on raconte qu’il avait pour habitude de faire distribuer des crêpes aux pèlerins qui arrivaient à Rome.

On dit aussi que les crêpes, par leur forme ronde et dorée, rappellent le disque solaire, évoquant ainsi le retour du printemps après l’hiver sombre et froid.

Quoi qu’il en soit, ces histoires vraies ou fausses sont à l’origine de toutes sortes de dictons de la Chandeleur! On peut choisir son préféré selon la météo du jour…

A la Chandeleur, l’hiver se meurt ou prend vigueur.
**
Soleil de la Chandeleur annonce printemps, fleurs et bonheur
**
A la Chandeleur s’il fait beau, sûr qu’il ne tombera plus d’eau
**
Quand pour la Chandeleur le soleil est brillant
Il fait plus froid après qu’avant
**
A la Chandeleur verdure
A Pâques neige forte et dure
**
Soleil de la Chandeleur
Annonce hiver et malheur
**
Celui qui retourne sa crêpe avec adresse, qui ne la laisse pas tomber à terre ou qui ne la rattrape pas sous la forme navrante de quelque linge frippé, celui-là aura du bonheur jusqu’à la Chandeleur prochaine
**
Si la louve se met au soleil, le 2 février :
six semaines d’hiver derrière
**
Si point ne veut de blé charbonneux
Mange des crêpes à la Chandeleur

À demain pour une recette de crêpes…au chocolat!!

Publicités