Mots-clefs

, , , , , , , ,

crédit photo: Pryakhin Mikhail

On continue la petite série sur les herbes sauvages en parlant aujourd’hui de la « Berce des Prés » ou « Berce commune ». Comme le carvi, il s’agit d’une ombellifère, mais avant d’aller plus loin, j’aimerais tout d’abord vous mettre en garde:

Il faut être prudent et éviter de la confondre avec la GRANDE BERCE DU CAUCASE qui est très toxique!

C’est que depuis quelques années, cette envahisseuse venue de l’Est prolifère de façon inquiétante. Elle est capable de résister à des températures de -40°C et de croître, en été, de plusieurs centimètres par jour pour atteindre jusqu’à 4 mètres de hauteur!
Mais cette plante ultrarésistante est « phototoxique », donc gare à celui qui aurait malheur d’y toucher!
Car si le contact avec sa sève est indolore, c’est une fois combinée avec une exposition au soleil que cela se transforme en douloureuses brûlures dont les cicatrices peuvent être permanentes!


Mais rassurez-vous notre berce indigène est plus petite, assez facile à reconnaître et nous réserve de belles surprises…

Dès la fin du printemps, les grandes ombelles de la berce attirent loin à la ronde de nombreux insectes. À la campagne, on a l’habitude d’en cueillir pour nourrir les lapins qui en raffolent. Et ces derniers ne s’y trompent pas, ce légume sauvage est délicieux et ses utilisations sont des plus variées.

crédit photo debs-eye/flickr

C’est que dans la berce, tout se mange ou presque : les jeunes feuilles en salade, les grandes feuilles et pétioles (tige de la feuille) cuits comme des côtes de bettes, certains mangent même les tiges crues… D’ailleurs si vous écrasez entre vos doigts une jeune pousse, vous serez surpris de sentir de subtiles notes de mandarine, c’est assez incroyable!
Pour ma part, j’aime bien les boutons de fleurs (inflorescences) que l’on appelle communément « brocolis de Berce »…Cuisinés à la vapeur, étuvés ou même crus dans une salade c’est un vrai délice!

Alors munissez-vous d’un bon guide et partez à la découverte! Mais ne cueillez que si vous êtes absolument sûr de vous…

 

 

Publicités