Smartphones et photos de plats au restaurant, Qu’en pensez vous?

La Vinaigrette d'écrevisses du lac Léman, pulpe de tomates

Photo réalisée par Pierre-Michel Delessert

En voilà un sujet délicat… Dans les médias ces derniers mois on en a entendu parler à tort et à travers.

food reporters

© afp.com/Ana Areval

Et à l’heure où nous fêtons les 20 ans du Web, nous vivons une époque où notre métier de cuisinier est très médiatisé.
Les « food-reporters » pullulent et les activités telles que le «Foodspoting» sont  très en vogue.

Mais passons, j’aimerais vous conter une petite anecdote vécue il y a quelques jours lors d’un repas de famille dans mon restaurant:

smartphone-killing-pcs

Les membres d’une charmante petite famille étaient réunis pour fêter un anniversaire. Mais très vite, ils se retrouvèrent absorbés par leurs sacro-saints smartphones. Le repas fut donc rythmé par les partages de photos de plats, les réponses aux messages du petit ami, à un « mail très important pour le travail » ou encore par les différentes parties d’Angry Birds©!

C’est ainsi qu’ils passèrent complètement à côté de ce moment de retrouvailles et de convivialité, trop occupés à échanger et à communiquer sur le net…

Bizarre, non? Vivre dans une société d’hypercommunication et ne plus arriver à le faire en famille autour d’une table!?

Et curieusement, manger se fait de plus en plus seul, quand on veut, où on veut et surtout… quand on le peut.

Pour  beaucoup de familles, l’évolution de nos modes de vie a quelque peu mis à mal la prise de repas en commun.  repas en famille

Et aujourd’hui, c’est plutôt ça…

deco-miroir

©Mai Lan du Blog « dessins qui rebiquent »

repas au restaurantAlors forcément un repas au restaurant avec son conjoint, sa famille ou ses amis doit rimer avec retrouvailles.

Je peux comprendre que l’on ait envie d’immortaliser cet « événement », en prenant quelques clichés via son smartphone.  Mais de là à croire qu’il s’agit d’une actualité brûlante qui va captiver la totalité de ses amis virtuels!

Et lorsque l’on oublie de profiter de ces précieux moments d’échanges avec nos proches, préférant  les partager virtuellement avec des inconnus. N’y aurait-il pas là un signe de dérive de notre société numérique soi-disant basée sur la communication?
Et surtout est-ce que le temps d’un repas, ne pourrions-nous pas nous passer de ces appareils…

tablettes...

Je vous laisse y réfléchir et j’attends avec impatience vos commentaires et vos points de vue à ce sujet!

Publicités

31 commentaires sur “Smartphones et photos de plats au restaurant, Qu’en pensez vous?

  1. + chacun est libre de faire ce qui lui plait tout pendant qu’il respecte l’autre

    + tout dépend de l’usage qui est fait, comme toujours

    + le bon-sens et l’éducation régissent ce type de questionnement…

    J'aime

  2. C’est effectivement un sujet « chaud ». Je pense qu’il faut laisser libre choix aux consommateurs. J’ai moi-même profité d’un excellent dîner chez vous pour mon anniversaire et fait quelques photos avec un SLR. La règle que je me suis imposée était très simple, On fait la photo, on cache l’appareil et on passe à autre chose.
    Maintenant si les gens sont assez bête pour passer à côté de l’experience, libre à eux, mais ils manquent de passer un bon moment. Il faut aussi éviter de faire quinze photos du même plat. Mais dans une ère de partage, il serait dommage de bannir la prise de photos.

    J'aime

    • Bonsoir Diane!
      Je précise que je n’ai absolument aucun souci avec les photos de plats!
      Je comprends totalement la démarche et c’est même plutôt flatteur pour le cuisinier!
      Après on peut aussi attendre d’être à la maison avant de diffuser ses photos sur le net…
      Et Merci pour le commentaire!

      J'aime

  3. Tout à fait d’accord…un peu ça va, si le repas se fait à deux, il est toujours plaisant d' »immortaliser » le travail d’une équipe après en avoir demandé la permission, et oui !
    Par contre lors d’une repas dit  » de famille », le plaisir est dans les retrouvailles, le partage d’un beau moment, autour de plats qui doivent faire l’objet d’admiration, de réussite, mais il faut oublier tous ces appareils qui détournent le sujet…..

    J'aime

  4. On a bien interdit la cigarette au restaurant, interdisons les smartphones! Je me rappelle d’une grande table où l’on confiait son téléphone à la réception, qui répondait à notre place et ne nous dérangeait qu’en cas de réelle urgence.

    J'aime

  5. Un sujet au combien délicat mais qui mérite d’être posé il est vrai. Il fut un temps ou j’allais au restaurant avec mon gros boitier dans la salle, pour faire des photos des plats (passion pour la photo et pour relayer la chose sur mon blog)…je l’ai fait 1-2 fois et je me suis senti moi même un peu bête. Pas parce que je voulais envoyer ceci directement sur internet et ainsi me couper du moment présent, mais bêtement parce que tout le monde (ou du moins les tables d’à côté) me regardait, à juste titre, d’un œil circonspect… Du coup, fini le boitier, mais j’avoue utiliser parfois l’appareil photo de mon iphone, qui donne, selon les conditions, des photos tout à fait correctes, sans déranger les autres convives. Une photo prise rapidement et ensuite on n’en parle plus…Il m’arrive aussi bien souvent de ne pas faire de photo du tout et juste de profiter de l’ambiance et de la magie des plats, c’est aussi très agréable, voir plus!

    Je discutais de ceci avec un chef étoilé et bocuse d’or lors d’une rencontre aux européens du goûts à Aurillac. Il était passablement remonté contre les gens qui faisaient des photos vite fait (mal fait) et qui publiaient ensuite ceci sur le net, pouvant même causé du tord au cuisinier et donc à son restaurant et toute son équipe…il est vrai que parfois certains clichés ne rende pas hommage au talent du chef, voir même produit l’effet inverse…dommage, sachant que cela part souvent d’une bonne intention! Je pense qu’il ne faut pas tricher pour embellir des photos de plats, mais dans le même sens, il faut parfois avoir la jugeote de ne pas publier une photo qui serait sans intérêt et « mal faite ».

    Bon après tout ceci, je peux encore prendre mon appareil samedi 😉 ?
    Bonne soirée et à très vite

    J'aime

    • Bonsoir Claude-Olivier,
      Comme dit plus bas, je n’ai absolument aucun souci avec les photos de plats!
      Je comprends totalement la démarche et c’est même plutôt flatteur pour le cuisinier!
      D’ailleurs lors de votre précédente visite, la photo du dessert à la rhubarbe était splendide!
      Mais c’est vrai que j’apprécie un peu de bon sens de la part du client. Lorsque l’on retrouve des photos de plats à moitiés mangés…
      Après, téléphoner, répondre à des mails, surveiller sa page facebook ou tout simplement jouer, il y a d’autres moments pour le faire.
      A part ça, votre appareil est le bienvenu samedi!
      Bonne fin de soirée

      J'aime

  6. Bon, alors déjà, si un jour j’ai la chance de manger dans un restaurant tel que le vôtre, c’est volontiers que je laisse mon mobile à la maison. Les personnes dont vous parlez, n’ont aucun savoir vivre et aucun sens moral. Et je reste polie. Ils ne se rendent pas compte qu’ils vivent un moment privilégié que tout un chacun ne peut pas s’offrir. De plus, leur attitude montre qu’ils ne sont respectueux, ni de la qualité de ce qu’on leur sert ni de leurs proches. La preuve, encore une fois, que l’argent ne fait pas le bonheur.
    Quand je vais au restaurant, j’avoue, je prends toujours mon appareil photo pour immortaliser les plats. Mais … j’essaie de faire cela le plus discrètement possible. Deux, trois photos de chaque plat et basta et … toujours avec l’accord du personnel.
    Et je ne publie les photos que si elles rendent hommage au cuisinier. Sinon, je m’abstiens.
    Voilà !
    verO 😉

    J'aime

    • Merci pour ce commentaire plein de bon sens VerO!
      Quand à l’accord du personnel, à mon sens ce n’est pas forcément nécessaire… Quelque part vous avez « acheté » le plat! Libre à vous le photographier si cela vous chante!
      Il faudrait plutôt demander l’accord de diffuser les photos!!
      Merci! 😉

      J'aime

  7. Pourquoi ne pas jouir du moment présent, sans vouloir le retenir; mangeons, discutons , rions, commentons les plats et les vins… et pour le reste, laissons faire les souvenirs imaginaires … ils résistent mieux que les photos.
    … à la rigueur, et pour les grandes occasions, une photos de famille avec le Chef avant de s’en aller en le remerciant, photo que prendra volontiers un de ses collaborateur.
    Quant aux téléphones, ils se mettent sous silencieux au fond du sac, point.

    J'aime

    • @ Pierrette, Je suis tellement d’accord! Si je respecte ces photographes amateurs qui veulent garder un souvenir des plats, je n’ai personnellement aucunes photos des plats que j’ai pu manger dans un restaurant. Juste quelques merveilleux souvenirs olfactifs…

      J'aime

  8. www.macuisineetvous.com, www.mesphotosetvous.com

    Si la cigarette des voisins m’incommodait, le fait qu’ils s’amusent à prendre des photos de plats magnifiques ne me dérange pas, pourvu que leur smartphone serve uniquement d’appareil photo et pas de téléphone.

    J'aime

  9. www.macuisineetvous.com, www.mesphotosetvous.com

    la photo de l’entête est d’une rare beauté, bravo au photographe.
    Bonne soirée

    J'aime

  10. Mon avis penche davantage vers celui de Pierrette… je vais même plus loin dans le raisonnement encore : le mal du siècle n’est pas uniquement tout ce qui touche à l’informatique, internet, etc.
    … Le vrai mal du siècle, c’est que l’homme pense que la « machine » vaut mieux que tout ce qu’il possède lui même comme faculté et capacité !…
    Comme dit Pierrette, « laissons faire les souvenirs… » Après tout, notre mémoire fonctionne bien quand on la fait travailler !… Et partager ses souvenirs, avec les mots, et en compagnie d’autrui, est quelque chose de très appréciable !
    Je n’ai rien contre immortaliser avec des photos un événement tel qu’un bon repas à une bonne table, au contraire, mais à quoi bon faire des photos, les envoyer aux quatre coins du monde en quelques secondes, si déjà quelques semaines ou mois plus tard nous ne nous souvenons même plus nous-mêmes des agréables odeurs et goûts de ce que nous avons mangé, ni même de l’occasion pour laquelle nous étions rassemblés en famille ?…
    En plus, personnellement, si je devais toujours être pendue à mon smartphone lors d’un repas au restaurant, je craindrais de manger toujours froid !… 😉
    Une anecdote me vient à l’esprit d’ailleurs à ce sujet… Un jour, dans un restaurant gastronomique, il y avait un couple à côté de la table à laquelle j’étais assise… pour je ne sais quelle raison « débile », ils mangeaient très lentement, et sans vraiment se préoccuper des saveurs… Quand ils étaient en train de choisir leur dessert, ils ont demandé ce qu’était un « chaud-froid de chocolat »… La patronne a répondu : »ça, c’est pas pour vous… car le chaud, il faut le manger chaud, et le froid, il faut le manger froid !… »
    … Tout ça pour dire que je suis d’accord avec Pierrette : il faut savoir vivre le moment présent tout en l’appréciant… et sans le retenir !
    Bonne soirée 🙂

    J'aime

    • Merci Lydie!
      Il est vrai que sans avoir pris de photos, il y certains plats ou vins dégustés il y a plus de dix ans dont je me souviens parfaitement! Les souvenir d’un repas en particulier, d’une ambiance, d’une bonne compagnie, des moments « magiques où tout fonctionne.. Ces moment là il n’y a pas besoin de les immortaliser avec un appareil…
      Bon week-end!

      J'aime

  11. Il y a plus de 25 ans (eh oui, un autre siècle) j’arrondissais mes fins de mois en travaillant dans un laboratoire de développement de photos: les prises de vue les plus récurrentes étaient enfants et plats de fête (au restau, chez soi..): la problématique n’est pas nouvelle.
    Quant à l’usage de smartphones au restaurant, je relaie l’idée suivante: tous les téléphones à plat sur la table et le premier qui fait usage du sien paie les boissons!
    Merci à M. Decotterd pour son excellent blog (et je ne parle pas de sa table, d’autres l’ont dit mieux que moi)

    J'aime

  12. je suis bien d’accord avec claude olivier. j’ai toujours fait des photos avec un petit numérique de tous mes grands restos. et je regarde des années plus tard, mon premier repas chez Pic ou mon repas truffe à l’Arnsbourg. des souvenirs pleins les papilles et les yeux. en revanche pas de partage en direct et en règle générale le premier qui joue avec son smartphone au restaurant paie la note. C’est irrespectueux pour les convives et la brigade.

    J'aime

    • Eh bien merci pour le commentaire! Et heureusement que la majorité des gens quand on les interpelle, font encore preuve de bon sens! L’idée du joueur qui paie la note, on m’en avait déjà parlé, je trouve ça pas mal…

      J'aime

  13. Cher Monsieur Decotterd,

    Félicitations pour votre superbe blog qui dénote en plus de votre vocation de Chef une magnifique envie de partager et transmettre votre savoir avec une grande générosité. Je ne sais où vous trouvez le temps pour offrir des articles aussi merveilleusement illustrés, documentés, passionnants et parfois attristants.
    Smartphones, blackberry et autres gadgets de télécommunications au restaurant: quelle horreur !
    Je suis consternée par le manque de savoir-vivre et de civilité élémentaires des personnes que vous décrivez. Leur attitude est comparable à la profanation d’un temple où le recueillement est de mise pour être à l’écoute de tous ses sens.
    En premier lieu la vue: quel émerveillement devant ces plats dignes de tableaux de grands Maîtres.
    Puis l’odorat : le nez émoustillé par des parfums connus et amplifiés ou inconnus attisant notre curiosité.
    Le toucher et l’ouïe : qui pourrait résister à rompre le pain pour en tester la texture et le bruit qui s’en dégage ? Qui pourrait ignorer les différentes consistances (moelleuses, croquantes, sirupeuses, etc.) en bouche avec parfois des craquements ou autres bruissements inhérents à celles-ci ?
    Et finalement le goût : cerise sur le gâteau, les saveurs qui emplissent le palais dans une explosion des 5 sens savamment et harmonieusement orchestrée.
    Pour conclure, ces pauvres gens reliés par un nouveau et pitoyable cordon ombilical subissent la dictature de leurs gadgets et l’envie de paraître, sans cesse en attente d’une vibration ou d’une sonnerie ridicule et déplacée, laissant ainsi échapper le plus important : le moment présent !

    Avec mes remerciements pour le plaisir que vous m’apportez et mes plus cordiales salutations

    Marie-Anne Antille

    J'aime

    • Bonsoir Madame Antille,

      Je vous remercie pour votre éloquence et la justesse de vos remarques.
      C’est toujours plaisant de rencontrer des personnes aussi sensibles aux plaisirs de la Table!
      Cordialement
      Stéphane Décotterd

      J'aime

  14. C’est ce qu’on appelle vivre par procuration. Fini l’épicurisme, voici arrivé le technologisme… Ce qui en soit est assez aberrant.
    Je ne suis pas contre l’utilisation de smartphone, et même pour le foodreportage (d’ailleurs il m’arrive d’aller regarder sur internet avant d’aller dans un restaurant). Le seul problème, c’est quand ce technologisme est présent à outrage comme c’est le cas dans l’anecdote. Comme tout, il doit être utilisé avec parcimonie sinon adieu les plaisirs de la bonne chère….

    J'aime

  15. Quel joie de lire une activité qui ne cesse de m’interpeller.
    Mais ouf je ne suis pas seule .
    Profiter réellement des personnes qui nous entourent et de ce qu’on fait à l’instant, sans vouloir ni l’immortaliser ni le partager sur un quelconque réseaux social…Oui ! 2x oui.
    Juste être là ( point )
    Inutile d’en dire +
    Dès lors le -est + et vice versa .
    Merci Stéphane d’avoir pris ce moment pour conforter ce que certains pensent tout bas et tâcher de réveiller ceux dans la
    Spirale.
    Axelle

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :