Étiquettes

, , , , , , , , , , , , , , ,

Le fameux Baba au rhum et ses multiples variantes nous a inspiré un nouveau dessert que nous proposons depuis quelques jours, un Baba aux agrumes imbibé de Limoncello, accompagné d’une crème au mascarpone et Vanille Bourbon…
L’occasion pour nous de se pencher un peu plus sur ce célèbre dessert.
Il a une histoire romanesque qui nous fait voyager de Pologne en Lorraine en passant par  l’Italie et la cour des Rois de France!
Prenons quelques minutes et je vais vous conter cette belle et gourmande histoire:

Le Baba Bouchon

Stanislas Leszczynski
On doit ce dessert au Roi de Pologne Stanislas Leszczynski.
Au XVIIIème siècle, en exil en France il devient Duc de Lorraine, il s’installe alors au Château de Lunéville, dans la région de Nancy.

Lassé de manger des Kouglofs trop secs qui lui rappelait les Babka de son pays natal(brioche en forme de couronne très populaire en Europe de l’Est), il demanda à son pâtissier, Nicolas Strohrer, d’y remédier.

Ce dernier arrosa la brioche de vin de Malaga, la parfuma au safran et y ajouta de la crème pâtissière avec des raisins secs de Corinthe.

Le résultat fut une révélation pour le Duc qui, étant fan des « Contes des Milles et Une Nuit », baptisa ce dessert « Ali Baba »!!

La Pâtisserie Stohrer de nos jours

Par la suite le pâtissier se mit au service du Roi de France, puis ouvrit sa propre boutique la « Pâtisserie Stohrer » rue Montorgueil à Paris. Il améliora le dessert, notamment en l’imbibant de rhum et le popularisa au-delà des frontières.

Le baba a travers l'Europe

On le retrouve d’ailleurs jusqu’à Naples. Grâce à de grands cuisiniers français qui venaient travailler pour la noblesse napolitaine, il fait partie aujourd’hui des spécialités régionales.  Il semble que c’est en Italie qu’il obtînt cette forme de bouchon.

Le Bouchon au RhumUn dernier petit mot concernant le savarin, gâteau très semblable, créé par un concurrent de Nicolas Stohrer. Les « Frères Julien, Artistes Pâtissiers de Renom » place de la bourse à Paris, s’inspirèrent du baba mais l’imprégnèrent d’un sirop parfumé en place de l’alcool. Ils le baptisèrent ainsi en hommage à l’auteur de « la Physiologie du goût ».

je me suis un peu étendu sur le sujet, mais quelle belle histoire n’est-ce pas? Nous allons nous arrêter-là pour aujourd’hui, mais je vous prépare une recette de baba imbibé au vin de Malaga, attendez quelques jours…

Ali baba 2

En voici un avant-goût!!

Publicités